Littérature vietnamienne contemporaine

« Si la littérature vietnamienne se nourrit depuis un siècle et demi de traductions françaises – de Rousseau à Duras en passant par Hugo, Stendhal, Balzac, Maupassant, Proust, Céline, Houellebecq, Modiano, etc., – pour nombre de Français, le Vietnam n’est qu’une carte postale, une guerre ou un régime politique. Indochine perdue, lutte patriotique, exotisme, Orient éternel, dissidence, boat people, vietnamité (sic)… autant de clichés qui hélas dictent en France le choix et l’interprétation des auteurs vietnamiens. La traduction des œuvres vietnamiennes les plus diverses permettra de combattre ces clichés »
 
Doan Cam Thi, revue Siècle 21, n°29, 2016.
 

Affichage des produits 1–9 sur 15