Akaji Maro : Danser avec l’invisible

Akaji Maro : Danser avec l’invisible

Akaji Maro et Aya Soejima

12,00

Présentation et entretiens de Aya Soejima
Photographies de Nobuyoshi Araki
Postface de Jeff Mills
Akaji Maro, chorégraphe, s’intéresse au théâtre dès son adolescence. En 1964, il rencontre Jûrô Kara et participe à la création du Jôkyô Gekijô, compagnie phare du théâtre underground. Akaji Maro fait connaissance de Tatsumi Hijikata, l’un des fondateurs de butô. Il est hébergé chez lui, observe ses répétitions et y croise des grandes figures du monde culturel nippon : l’écrivain Yukio Mishima, le photographe Nobuyoshi Araki… En 1972, il fonde sa compagnie Dairakudakan dans laquelle danseront Ushio Amagatsu, Kô Murobushi et Carlotta Ikeda. En 1982, Maro et sa troupe font découvrir le butô aux États-Unis lors de l’American Dance Festival. Ils sont également invités au Festival d’Avignon In. Il reçoit régulièrement le prix de la Japan Dance Critics Association.

Son allure de yakuza et sa maîtrise du corps ont séduit de grands réalisateurs de films parmi lesquels Seijun Suzuki (Mélodie tzigane), Takeshi Kitano (L’été de Kikujirô), Shion Sono (Room), Quentin Tarantino (Kill Bill).

Catégorie : Étiquettes : ,
ISBN

978-2-36013-481-6

Format

12 x 20 cm

Un film documentaire réalisé par Yves Montmayeur sur Akaji Maro et sa compagnie sera présenté en France en 2018