Josette Baïz. Enfants, Grenade… et autres danseurs

Josette Baïz. Enfants, Grenade… et autres danseurs

Philippe Verrièle (dir.)

22,00

Voilà trente ans que Josette Baïz fait danser les enfants du groupe Grenade. Et ce qui peut sembler l’explication simple du titre de ce livre cache une réalité infiniment plus complexe ! En premier lieu, préciser qu’il ne sera guère question de pédagogie. Non pas que cela soit inutile mais il y a plein de gens qui le font et dans le cas, c’est tout-à-fait insuffisant. Ensuite, éviter les ponsifs comme « les enfants bougent de façon innée » ou « on voit souvent des bébés qui, dès qu’ils entendent les premières notes de musique, commencent à bouger leur corps »… Tout cela, déversé à longueur de web, est entendu. Mais si les enfants dansent si naturellement, peuvent-ils être danseurs ? Entendons danseur comme celui qui est reconnu comme danseur parce qu’il travaille comme un danseur pour danser un œuvre. Le paradoxe du groupe Grenade tient dans cette opposition entre l’interprétation des créations de divers chorégraphes en respectant leur style et la prétendue danse naturelle des enfants. Soit ils sont naturels et ne se coulent dans la danse des autres qu’au détriments de l’exigence artistique soit ils ne sont que bêtes de cirque bien dressées. Or l’expérience de Josette Baïz montre que rien ne condamne à ce dilemme et que l’enfant peut danser comme un danseur qui danse ! Comme quoi un pléonasme ne l’est pas forcément et cache parfois un redoutable paradoxe… Où une expérience formidable. Car Grenade c’est aussi une aventure sociale que l’on pourrait comparer au fameux El Sistema vénézuélien, ce dispositif qui permet à de très jeunes enfants de pratiquer la musique malgré les difficultés sociales et dont le chef Gustavo Dudamel brandit l’étendard dans le monde entier. El Sistema n’a guère que quarante ans et Grenade qui souffle trente bougies affiche, sur le fond, un bilan qui s’y compare, mais pour la danse ; on en parle donc beaucoup moins, ce qui est fort dommage mais peut se corriger.

ISBN

978-2-36013- 640-7

Format

17 x 22,5 cm

Parution

28 avril 2022

Collection L’Univers d’un chorégraphe

S’appuyer sur une pièce d’un chorégraphe pour mieux cerner les questions et les références de ces artistes qui parlent peu de leur univers. Croiser les regards et les écritures, en mêlant des critiques de danse et des auteurs. Apporter aussi un point de vue graphique. Constituer une base de données de référence : liste des œuvres, des collaborateurs… Tels sont les objectifs de cette collection, dirigée par le critique de danse et journaliste Philippe Verrièle, pour une autre façon de parler de la danse.

~

Paiement sécurisé

Site sécurisé par certificat SSL.
Paiement par carte bleue, Paypal ou virement bancaire

Droit de retour

Vous avez jusqu’à 14 jours après réception de votre colis pour changer d'avis