Une femme dans la tourmente de la Grande Syrie. D’après les mémoires de Juliette Antoun Saadé

Une femme dans la tourmente de la Grande Syrie. D’après les mémoires de Juliette Antoun Saadé

Regina Sneifer

20,00

Piégé dans une spirale de fractionnement avec l’explosion des communautarismes religieux et convoité par des puissances étrangères, le Proche-Orient vit depuis le XIXe siècle au rythme des violences qui atteignent leur paroxysme en Syrie aujourd’hui. Qui se souvient dès lors de l’idéal d’une Grande Syrie laïque et sociale ?

La tragédie d’Antoun Saadé, son promoteur, ne se réduit pas à son exécution, mais s’identifie à celle de l’histoire du Croissant fertile, à celle d’une oeuvre magistrale de philosophie politique qui fondait – pour la première fois dans le monde arabe – une doctrine sociale et nationale émancipée de toutes considérations confessionnelles.

Son épouse, Juliette el-Mir (1909-1963) le soutiendra avec la dernière énergie au prix de neuf ans d’internement sévère. Aimante et romantique, elle rédigera ses mémoires, gardiennes de l’âme et de l’oeuvre de son mari face aux injures de l’histoire officielle. C’est le destin de ce couple révolutionnaire que retrace l’auteure à partir de ces écrits qui dormaient dans un coffre à Genève, publiés en arabe en 2003 et jamais traduits depuis.

Pour la première fois, ce livre-document donne aux lecteurs francophones accès aux récits de Juliette. Tout en restant fidèle à son témoignage, il intègre d’autres recherches historiques mises au service d’une biographie critique et s’impose aussi comme un grand roman.

Catégorie : Étiquettes : ,
ISBN

978-2-36013-546-2

Format

14 x 21 cm

Parution

27 juin 2019

Régina Sneifer, née à Beyrouth, a une double formation acquise entre la France et le Liban : journaliste, diplômée d’HEC et en géopolitique, aujourd’hui cadre dans un groupe international de télécommunications. Elle est l’auteure de plusieurs ouvrages  dont J’ai déposé les armes – Une femme dans la guerre du Liban (L’Atelier, 2006), témoignage de guerre traduit en arabe au éditions ­El-Farabi ayant connu quatre éditions et préfacé par le politologue Georges Corm. En 2013, elle publie aux éditions Geuthner, Benta’el – Fille de l’alphabet, un conte humaniste plongeant ses racines dans les lettres phéniciennes.

 Georges Corm est l’un des meilleurs analystes du Moyen-Orient. Historien libanais, professeur et économiste, il a été ministre des Finances du Liban de 1998 à 2000 et est l’auteur de nombreux ouvrages dont le cultissime Le Proche-Orient éclaté (Gallimard, 2007) ou La Nouvelle question d’Orient (La Découverte, 2017).

Livraison gratuite

Pour toute commande, où que vous soyez, nous livrons vos titres gratuitement par la Poste
~

Paiement sécurisé

Site sécurisé par certificat SSL. Paiement par carte bleue, Paypal ou virement bancaire

Droit de retour

Vous avez jusqu’à 14 jours après réception de votre colis pour changer d'avis