Amérique latine – Monde arabe. La diagonale des Suds

Sous la direction de Bernard Botiveau, Hernando Salcedo Fidalgo et Aude Signoles

24,00

Depuis plus d’un siècle, des diasporas d’origine arabe établies en Amérique latine maintiennent les échanges entre ce continent et différents pays du Proche-Orient. L’histoire et la sociologie des migrations étudient ceux qu’autrefois on appelait « Turcos » – car ils venaient de l’Empire ottoman – et leurs façons de s’intégrer dans les pays d’accueil sans renier leurs cultures d’origine. Les soulèvements arabes de 2011 ont eu un vif écho en Amérique latine et ont ranimé des interrogations plus anciennes, liées à la guerre en Palestine et aux interventions américaines en Irak puis à la guerre en Syrie. Intérêts économiques et échanges pétroliers avaient déjà poussé certains États des deux continents à coopérer. Certaines tendances à la gouvernance autoritaire aussi. Au plan social et culturel, une curiosité nouvelle se manifeste en Amérique latine pour les racines ethnico-linguistiques et religieuses, contribuant à créer une effervescence identitaire autour des « origines » et de leurs significations culturelles et politiques.
 
Les recherches présentées par les contributeurs de ce livre ont été menées en Colombie, au Mexique, en Argentine et au Proche-Orient. Elles ont été confrontées à Mexico au cours de la Semana Arabe du Collegio de Mexico, à Buenos-Aires, dans le cadre des études sur les « aires culturelles » de l’ALADAA. À Aix-en-Provence, enfin, une journée d’études de ce programme, accueilli par l’Institut d’études politiques et par IREMAM, a servi de matrice au présent volume, qui dresse une cartographie tout en nuances de ces échanges.

ISBN

978-2-36013-484-7

Format

16 x 24 cm

Bernard Botiveau, directeur de recherche honoraire à l’Institut de recherche et d’études sur le Monde arabe et musulman (IREMAM, CNRS), a enseigné à l’IEP d’Aix-en-Provence, à l’Université de Birzeit et dirigé le CEDEJ au Caire. Il publie en 2017 : « Palestine after Oslo : Time as Politics », in Mediterranean Yearbook : The Arab-Israeli Conflict Revisited, Barcelone, IEMed.
 
Hernando Salcedo Fidalgo, médecin, sociologue et linguiste. Membre du Grupo de Investigaciones del Mundo Árabe y Musulmán, Institut Colombien de la Science et la Technologie, Francisco José de Caldas (Colciencias). Il a publié avec B. Botiveau : “Nuestros primos remotos de Colombia. Percepciones palestinas de la emigración hacia América Latina”, Foro Internacional, Vol. LIV, n.  3, julio-septiembre 2014.
  
Aude Signoles enseigne à Science Po Aix-en-Provence, où elle dirige un Master d’expertise politique comparée sur les mondes arabes et musulmans et l’Amérique latine, ainsi qu’un programme de recherche sur l’humanitaire islamique en France. En Palestine de 1996 à 2006, elle a étudié la représentation politique locale. Elle est l’auteure de : Les Palestiniens, entre État et diaspora. Le temps des incertitudes, Karthala, 2012 (avec J. Al Husseini) et Vivre sous occupation, Ed. Gingko, 2012.
  
Avec les contributions de :
 
Susana Brauner (Ph.D), Professeure et Chercheure, Programme « Diversité culturelle », Universidad Nacional Tres de Febrero – UNTREF, Argentine
  
Gilberto Conde, Maître de Conférences, Centro de Estudios de Asia y Africa, El Colegio de Mexico
 
Elka Correa, Docteure en histoire, Université Aix-Marseille
 
Nofret Berenice Hernández Vilchis, Professeure à l’Université Iberoamericana, Mexico, programme « Journalisme International » et « Communication Journalistique »
 
Julie Massal, Docteure en science politique, Science Po Aix-en-Provence. Professeure à l’Université Nationale de Colombie
 
Marta Tawil Kuri, Enseignante et chercheuse au Centro de Estudios Internacionales de El Colegio de México