Les punaises de la culture. Pour un contre-pouvoir de l’art

Les punaises de la culture. Pour un contre-pouvoir de l’art

Nicolas Schöffer

8,00

« Ce petit livre est une bombe, comme l’étaient les articles d’Hégésippe-Moreau au 18e siècle, que les gens se passaient sous le manteau car ils dénonçaient le système… À la mort du poète, tout Paris était là. Il n’avait que 20 ans, mais on lui consacra une rue dans le 18e Arrondissement de Paris. C’est d’ailleurs là, au 15, rue Hégésippe Moreau, dans la Villa des Arts, que résidait Nicolas Schöffer.
Et si le tout Paris n’a pas suivi son cercueil en 1992, il vient néanmoins lui rendre hommage en s’émerveillant dans son Atelier, lors des Fêtes du Patrimoine, Nuits Blanches et Festivals divers.
Seul le talent et même le génie du pionnier de l’art Cybernétique et de l’art vidéo, pouvait permettre une pareille prise de position, une pareille violence aux yeux de ceux qu’il désigne comme coupables vis-à-vis du public et vis-à-vis des artistes.
Aujourd’hui les punaises grouillent. Elles ont créé un nouveau paysage pseudo artistique fondé sur les prix et sur les marques d’entreprises dont la puissance régente même les choix de la place publique.
Il est temps de réagir !
Bonne lecture !
Tout commentaire interactif ou participatif sera le bienvenu. »

Eléonore Schöffer

atelier-schoffer@hotmail.fr
Jubilé de mai 68

Catégorie : Étiquette :
ISBN

978-2-36013-495-3

Format

12 x 20 cm

Parution

16 mai 2018

Nicolas Schöffer, né Niklos Schöffer en Hongrie en 1912, sculpteur et plasticien, est un des principaux acteurs de l’art cinétique et cybernétique dès les lendemains de la Seconde Guerre mondiale. Très tôt, il intègre l’interaction de l’art et du public et se fait pionnier des nouvelles formes d’art : les mobiles lumineux, la vidéo, l’art numérique, et publie de nombreux ouvrages théoriques sur l’avant-garde devenue notre quotidien.