La guerre d’Algérie au prisme de la guerre froide

La guerre d’Algérie au prisme de la guerre froide

Collectif, dir. Leila Latrèche

Sans les encouragements et les appuis qu’il fut capable de trouver à l’extérieur, le FLN aurait eu beaucoup de difficultés à s’imposer à l’ensemble des forces nationalistes, mais aussi à trouver la force de durer. Très largement dominé, voire battu sur le terrain militaire, de plus en plus divisé entre factions rivales, il sut au moins créer et développer à l’extérieur l’image d’une personnalité diplomatique algérienne active et efficace, symbole d’une nation en lutte et d’un État à venir. Mais il ne put le faire que dans un ensemble qui était tout prêt à faire bon accueil à sa cause, voire à l’aider concrètement.

Les rivalités nées de la guerre froide poussaient en ce sens. Les États-Unis et leurs alliés de l’OTAN, qui redoutaient avant tout que la France, par son intransigeance, ne pousse les nationalistes dans le camp soviétique, accueillirent les militants du FLN à New-York. L’URSS avec ses satellites, ainsi que la Chine communiste, multiplièrent les gestes de sympathie. Le GPRA, crée en septembre 1958, fut immédiatement reconnu non seulement par les États de la Ligue arabe, Liban et Libye inclus, mais aussi par la Chine communiste (accompagnée de la Corée et du Viêt Nam du Nord, et de la Mongolie extérieure), et par l’Indonésie. Le 7 octobre 1960, l’URSS à son tour le reconnut de facto.

Jusqu’où, cependant, allèrent ces appuis ? Dans quelle mesure les pressions extérieures de l’un et l’autre camp conduisirent-elles à infléchir la politique française ? C’est tout l’enjeu de ce présent volume élaboré sous la direction du Professeur J. Frémeaux, président du Conseil scientifique de la FM-GACMT.

ISBN

978-2-36013-635-3

Format

16 x 24 cm

Parution

17 février 2022

Cet ouvrage, issu d’une journée d’étude est le neuvième de la collection « Cahiers pour la mémoire de tous et la mémoire de tout ». Il s’inscrit dans la ligne fixée dès la création de la Fondation pour la mémoire de la guerre d’Algérie, des combats du Maroc et de Tunisie (FM-GACMT), qui considère la relation structurelle entre la France et le Maghreb comme un fait, avec ses parts de lumière comme ses parts d’ombre, dont seules l’étude et l’analyse distanciée permettent de créer les conditions d’un dialogue apaisé.

Livraison gratuite

Pour toute commande, où que vous soyez, nous livrons vos titres gratuitement par la Poste
~

Paiement sécurisé

Site sécurisé par certificat SSL. Paiement par carte bleue, Paypal ou virement bancaire

Droit de retour

Vous avez jusqu’à 14 jours après réception de votre colis pour changer d'avis