Jacques Chevallier, le dernier maire français d’Alger

Jacques Chevallier, le dernier maire français d’Alger

Michèle Barbier

19,00

S’il est un nom qui soulève encore des réactions passionnées chez ceux qui ont vécu les dernières années de l’Algérie française, c’est bien celui de Jacques Chevallier.
Député-maire d’Alger, secrétaire d’État aux Armées puis ministre de la Défense dans le gouvernement Mendès France, ce personnage haut en couleurs a été un des rares à chercher désespérément la meilleure façon de maintenir l’Algérie sous influence française, alors que l’indépendance commençait à paraître comme inéluctable. Libéral, ouvert au dialogue, profondément humain, auteur d’un ouvrage, Nous, Algériens, publié dès 1958 chez Calmann-Lévy, il fut à la fois rejeté par les tenants du système français et par les combattants algériens engagés sur la voie de la coupure définitive. Mais c’est à lui que firent appel le général Salan et le chef de l’OAS Jean-Jacques Susini pour élaborer les accords avec le FLN qui tendaient à préserver les intérêts des Européens dans une Algérie indépendante. Resté à Alger après 1962, il prendra finalement la nationalité algérienne.
Voici le portrait d’un homme profondément attaché à l’Algérie, représentatif d’une époque où les valeurs établies faisaient place, dans la violence, à l’ère mondiale de la décolonisation.

Catégories : , Étiquette :
ISBN

978-2-36013-639-1

Format

14 x 21 cm

Pages

200

Parution

24 mars 2022

Michèle Barbier est auteur-compositeur-interprète, née en Algérie qu’elle quitte en 1962. Au long de son parcours, riche en rebondissements (secrétaire de Joséphine Baker, créatrice du Gala de la Presse, directrice de cirque…), elle est restée attachée à son pays natal et a cherché à comprendre les raisons de la guerre d’Algérie. Elle a publié de nombreux ouvrages sur ce thème, dont Le Mythe Borgeaud et Nouvel Adieu. Chez Riveneuve, la première édition de ce livre paraît en 2009 sous le titre Jacques Chevallier, député-maire d’Alger – la dernière utopie, suivie de Place au Cirque (2011) et, plus récemment, de Joséphine Baker, les dernières années (2022).

Jean-Louis Planche, historien, ancien professeur des Universités et cofondateur de la revue Parcours, a notamment publié Sétif 1945, histoire d’un massacre annoncé, Perrin, 2006.

~

Paiement sécurisé

Site sécurisé par certificat SSL.
Paiement par carte bleue, Paypal ou virement bancaire

Droit de retour

Vous avez jusqu’à 14 jours après réception de votre colis pour changer d'avis