Ils me reconnaissent

Thierry de Carbonnières

« Depuis sa sortie du Conservatoire, Victor, la quarantaine, se bat pour exercer son métier d’acteur. Un jour, son rêve se réalise : un premier rôle dans une série en access-prime-time et la reconnaissance qui va avec, à tous les coins de rue, au restaurant, à la piscine, dans le métro… un tourbillon de selfies, d’autographes, de rencontres drôles et émouvantes, qui s’enchaînent, sans interruption, jusque sur les réseaux sociaux. Victor décide d’en profiter ! On ne sort pas de trente ans d’indifférence sans une immense propension à se jeter avec avidité sur toute forme d’intérêt pour sa petite personne. Au bout de cet étonnant voyage, un épisode cruel de son enfance réapparaîtra. Il comprendra la nécessité absolue qui lui a fait embrasser cette étrange profession d’acteur pleine de rebondissements… »

Un roman initiatique, poignant et hilarant, sur le fameux “quart d’heure de célébrité” que nous promettait Andy Warhol.

 

Après la Rue Blanche puis le Conservatoire, Thierry de Carbonnières joue au théâtre avec Étienne Pommeret, Catherine Anne, K. Grüber, Jérôme Savary, Yves Beaunesne… Au cinéma, il tourne avec Kristof Kieslowski, Alain Corneau, Francis Girod et Catherine Castel. On le voit aussi à la télévision dans des téléfilms signés Robin Davis, Virginie Sauveur ou Mario Fanfani, et dans 40 épisodes de la série à succès Plus Belle la Vie. Il publie son premier roman Saluts et applaudissements (Riveneuve, 2015).

Catégorie : Étiquette :
ISBN

978-2-36013-485-4

Format

14 x 21 cm

 

“Par sa férocité qui va jusqu’à provoquer le rire, ce récit jette une lumière crue – et pourtant pleine d’amour – sur cette étrange profession qui nous fascine tant. Si, après avoir lu ce livre, vous voulez toujours rester ou devenir acteur, c’est que vous avez la vocation !”

Babelio – Saluts et applaudissements

 

“Un livre à saluer : Thierry de Carbonnières dissèque les arcanes et les contraintes du métier d’acteur. Une profession à hauts risques, sous l’emprise d’un réel cruel et portée par la force secrète d’un rêve… qui peut se tarir.

Journal la terrasse – Un livre à saluer