« L’homme qui voulait photographier le silence du ciel signe là un petit bijou de poésie. » Pascal Kober, L’Alpe, mars 2017