C’est un “must” désormais pour les fictions de la rentrée de septembre prises en charge par le diffuseur-distributeur Interforum (celui de Riveneuve) : la journée des libraires en mai à la Maison de l’Amérique latine à Paris. Le 27 mai, les éditeurs et parfois leurs auteurs ont eu, devant le grand jury de quelque 200 libraires de toute la France en présentiel comme en ligne, et sous l’oeil des caméras, 5 minutes chacun pour convaincre. En fin d’après midi, c’était le tour de la femme de théâtre Bénédicte Nécaille de présenter son monologue pour une actrice Le Dernier Parfum autour d’une comédienne qui a l’habitude de porter un parfum différent pour chaque rôle qu’elle endosse. Mais quel parfum porter, quand on lui annonce qu’elle a une maladie incurable, pour son dernier rôle ? Et juste après, David Hury – qui a déjà fait la rentrée littéraire 2021 avec Mustapha s’en va-t-en guerre – a présenté le roman de sa grand-mère dont le mari et les enfants ont été arrêtés par la Gestapo et envoyés dans le camp de Drancy avant, pour le grand-père, de disparaître en Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale. Sans nouvelles depuis Drancy est le roman qui défendra les couleurs de Riveneuve à la rentrée de septembre 2024. A lire dès maintenant en avant-première !

> Pour acheter Sans nouvelles depuis Drancy, cliquez ici.