“L’humour est toujours là, pudique masque d’un mal-être profond. Do Kh. aime à jouer avec les mots ; il ne s’en prive pas, mais le fait cette fois-ci avec mesure.” Jean-Pierre Han, Lettres françaises, 13/04/2017